L'école de la vie est réaliser l'énergie libre du cœur: l'amour inconditionnel.
Elle vient visible par la fraternité universelle et sa concrétisation dans la paix.
Elle se réalise par un état de croissance continue de solidarité, en concret: par la création de relations autentiques, libres et créatives entre nous.
Cet état va au-delà de toutes les étiquettes et organisations qui peuvent nous séparer par leurs visions, aussi valables qu'elles soient.
Elle implique de valoriser tout dans la perfection de l'ensemble.
C'est un travail dynamique de synthèse.

Triangle MaRoPa (Madrid-Rome-Paris)


Plan de miséricorde 2016 pour la réalisation de la convergence de la Fraternité Universelle :

- 25-28 mars, Ille sur Têt et Força Real : ouverture du centre du triangle dans la lumière de Pâques :

Consécration le 28 Força Real comme « Montagne de la Fraternité Universelle du Monde »

- 23-24 de avril : Madrid : ouverture du triangle à la lumière de la compassion : dénomination de la plaza puerta del sol en "Puerta del sol de la Fraternidad Universal"

- 21-22 de mai : Roma : action de pardon de l’humanité: dénomination de la place Saint Pierre en "Piazza di San Pietro e di perdono della Fraternità Universale" (lune de Bouddha/Wesak)

-18-19 juin : Paris : action de réconciliation : dénomination de la Place de la Concorde en “Place de la Concorde de la Fraternité Universelle" (lune du Christ)

mercredi 29 août 2012

Compte rendu de la convivience en Italie The living Roch du 15 au 28 juillet 2012

Des personnes de différents horizons se sont rencontrées en Toscane pour faire l’expérience de l’école de la vie. Il y avait Rosamond, malgré son âge toujours jeune comme un enfant, des volontaires (help x) qui passent au Sasso pour quelques semaines, deux italiens, un français et trois espagnols. Enfin entre neuf et douze personnes.
Sans programmation, le programme s’est fait tout seul selon le besoin des personnes et les indices du temps et de l’environnement. C’était apprendre à être dans le moment ou le présent juste. Le présent juste était aussi l’attitude de chacun de mettre à l’aise une personne qui était traumatisé par les chats mais qui partait guéri. Tout le monde a fait le sien pour qu’elle puisse se sentir à l’aise et se libérer progressivement de ce problème.

Adam, était un help x. C’était un petit bonhomme anglais, simple et bon. Il était jardinier. Il avait des problèmes de parler, mais personne ne l’évitait  pour parler et chacun prenait la patience pour le comprendre. Il avait un peu de problème de s’adapter au rythme après de mauvaises expériences dans une autre maison. Il était heureux au Sasso.
Armand(plus ou moins help x) était de Rennes. Il avait du mal à se lever le matin, cela parait normal pour un étudiant pendant les vacances. Il était plutôt intériorisé, mais attentif, serviable et avec de l’humour. Une personne agréable et prévenante, peut-être un peu sceptique avec faim de connaissances. Il y arrivera.
Jörn (help x) était allemand, assez soucieux, qui nous semblait  souffrir un peu du syndrome allemand de « faire des plans » pour tout organiser et maîtriser. C’est une idée d’ordre qui demande plus de souplesse. Plein de bonne volonté et d’intention il se sentait perdu envers Rosamond, qui, comme un papillon, perd un peu l’ordre dans toutes les choses à faire. Peut-être il a encore trop de volonté et manque de confiance en soi pour pouvoir trouver facilement sa place dans le dynamisme tout différent du nouveau monde.  Il y a aussi un problème de langue qui crée des malentendus.
Alessia que nous connaissons déjà depuis le début. Malgré toutes ses problèmes qu’elle a connus, elle fait des progrès, va en avant, est courageuse et devient de plus en plus serviable. C’est une personne qui va son chemin comme elle peut. Elle embellit en apprenant la confiance en son guide intérieur. Elle a un petit chien comique et très mignon qui devrait refléter la nature de sa maîtresse.
Lupe de Fuentarrabia (Pays Basque)et Montse de Barcelone, deux personnes qui se sont trouvées pour la première fois en voyageant ensemble vers l’Italie et qui se sont aidées et soutenues merveilleusement. Tous deux ont eu un passé très douloureux. Lupe l’exprimait par sa phobie envers les chats et Montsé par des problèmes de digestion. C’est avec ces deux personnes maravilleuses que plusieurs harmonisations ont eu lieu. Ils ont quitté le Sasso avec un autre visage.
Il est venu quelques jours Pietro, un médecin de Parme à la retraite, mais toujours actif, offrant ses services. C’est un homme bon, généreux mais vit dans un entourage qui l’oppresse. Ce n’est pas facile de faire de l’introspection, d’en prendre conscience et de se libérer de ce qui nous importune. On pense à lui et son entourage.
Alan (help x), un anglais, est venu les derniers jours. Un vrai volontaire, ouvert, souriant, disponible, entreprenant… Cela ne pouvait que bien marcher.
Il y avait aussi Hubert et Monique. Monique faisait les provisions, animait la cuisine et inventait des mets toujours simples, variés et très appétissant. La preuve, les plats se vidaient presque toujours. Hubert essayait de répandre l’harmonie de l’entourage et de préserver cet état de conscience par des exercices matinales (la mudra), les petites méditations, des harmonisations, de la peinture, du travail dans le jardin et quelques conférences.
Nous avons aussi eu deux visites de Beppe, ami de la maison, ainsi que son ami, qui nous a invité à un souper à l’italienne dans sa maison de San Gusmé, petit village toscane renforcé. Beppe, un homme simple avec de l’humour  mais instruit a écrit un livre très lucide sur les acouphènes (ou la voix de Dieu).
Nous avons aussi visité Sienne sans oublier d’y manger une bonne glace italienne.
Bref, une convivience riche en expériences, avec beaucoup de processus de guérison,  avec écoute et  entente et des bons moments heureux et joyeux d'union sous un soleil radiant et très chaud. Heureusement il y avait le petit lac tout près avec son eau douce et rafraichissant.

pour voir plus de photos

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

L'Esprit de vérité

L'Esprit de vérité fait appel à la miséricorde qui implique la compassion et le pardon.

La miséricorde réunit toutes les qualités qui sont nécessaires pour l'ouverture de notre esprit et de notre conscience:

- l'humilité, au lieu du sentiment de supériorité ou de l'infériorité" permet de se mettre à la hauteur de l'autre et crée la communication nécessaire ou la syntonie pour que nos interactivités soient partagés dans les mêmes circonstances ;
- la patiente, au lieu de l'imposition autoritaire, permet l'adaptation de notre communication au rythme de l'autre et de l'ensemble et créent la synchronie dans la coopération;
- la bienveillance ou la valorisation de l'autre, au lieu du non-respect, permet de reconnaître à travers l'autre ce qui nous échappe et donc nous manque pour unir les forces de la synergie qui garantissent la paix;
- la magnanimité du cœur, au lieu de la rigidité mentale qui ne laisse pas de place aux expériences et instructions nécessaires pour pouvoir communiquer avec la vision des autres dans un processus de synopsis.
- la clémence et l'indulgence, au lieu du rejet qui est différent à soi-même, permet de pardonner à l'autre et faire appel à son authenticité pour qu'il entre dans la symbiose avec notre sphère de vivre et de penser;
- la générosité, au lieu de garder tout pour soi, permet d'aimer sans juger et de donner à l'autre dont il a besoin mais qu'il n'est pas capable d'acquérir de soi-même, c'est la concrétisation de con-science et de la science de synthèse;
- la créativité, au lieu de l'application conservative des règles strictes, permet de dépasser les blocages de la sagesse, enfaisant de la vie une
célébration qui exprime la possibilité d'unir et de réaliser le rêve du paradis, caché dans chacun de nous.


Chinus aquarius en fleur au jardin de Palmille

Chinus aquarius en fleur au jardin de Palmille
Pâques 2013 l'éclosion d'un esprit nouveau et d'une création nouvelle